Dans les coulisses des étages

par Sophie

Discrètes et souriantes dans leur blouse rayée, vous les croisez parfois au détour d’un couloir. Un bonjour, un petit mot… pas plus. Il était grand temps de les faire sortir de l’ombre nos indispensables fées du logis ! Pleins feux donc sur les gouvernantes, les femmes et valets de chambre !

Madame la gouvernante
Autrefois chargée de la bonne éducation des enfants, la gouvernante entrait dans sa nouvelle demeure comme on entre en religion.
La gouvernante actuelle, si elle perpétue les usages de la bonne société, est une femme épanouie et dynamique qui a choisi de façon délibérée la voie ardue mais ô combien passionnante de l’hébergement hôtelier.
La gouvernante ? C’est une maîtresse de maison à grande envergure. Elle veille à la propreté et au bon état de “sa maison” bien aimée qu’elle bichonne dans les moindres recoins.
Rien ne lui échappe et sa complicité avec l’homme d’entretien est grande. Un lavabo bouché, une pomme de douche défectueuse, un mini-bar défaillant, des cordons de rideaux usés, une chaise branlante… L’information est immédiatement transmise à son comparse qui opère au plus vite. A l’entretien, le chômage on ne connaît pas ! En ce qui concerne l’hygiène et la propreté, on peut compter sur son œil exercé lorsqu’elle vérifie les chambres et encourage sa valeureuse équipe, mais il lui a aussi fallu choisir judicieusement les produits d’entretien et former ses femmes et valets de chambre.

Des produits adaptés

A les entendre, ce sont souvent les produits les plus simples les plus efficaces. C’est ainsi que les téléphones et interrupteurs sortent tout proprets d’un passage à l’alcool et que les traces de calcaire des miroirs, vitres et chromes trépassent au contact d’un mélange d’eau (2/3) et de vinaigre blanc (1/3). Rincez, c’est un jeu d’enfant ! Le marbre délicat bénéficie d’un produit au PH neutre mais les w.c. n’échapperont pas au détartrant. L’eau de Javel n’est utilisée que ponctuellement, on lui préfère des produits sans odeur qui désinfectent à long terme.

Un bon aspirateur relève le poil des moquettes et n’oubliez pas qu’un chewing-gum écrasé s’enlève facilement s’il est durci par un glaçon. Un simple chiffon sec suffit à l’entretien des meubles vernis, mais une fois l’an on nourrit les armoires et boiseries anciennes et c’est alors que flotte dans l’air la bonne odeur de cire en pâte de nos grands-mères.

La gouvernante organise le travail

Elle établit les plannings de congés en fonction de la fréquentation prévue ainsi que les roulements de la journée (de 7h à 22h il y aura toujours une femme de chambre ou valet de chambre dans l’hôtel). Elle répartit les tâches dans un souci d’équité et rentabilité. Il faut éviter les allées et venues, sources de fatigue et de temps perdu. Dès 7h, la première levée se chargera du ménage des parties communes : le hall, les salons, les toilettes (auxquelles on reviendra tout au long de la journée)…
Vers 8h30, après analyse des réservations transmises par la réception, les consignes sont données, le travail distribué, un mot gentil et c’est parti !

Les femmes et valets de chambre s’attèlent à leur chariot et la gouvernante parcourt sans fin les couloirs, donnant un conseil ici, un coup de main là. C’est qu’elle doit remonter ses manches et montrer de quoi elle est capable si elle veut conserver le respect de son équipe ! Mais voilà le portable qui sonne: c’est la réception qui demande si les chambres du séminaire seront bien prêtes pour 15h. Maintenant c’est le chef de cuisine qui manque de linge et bientôt le maître d’hôtel qui aimerait des fleurs pour la salle à manger. Au passage elle résout les petits problèmes des clients : un bouton à recoudre, une robe à repasser un lit pou bébé à ajouter. Il y a de quoi perdre la tête ! Mais non, gérer l’imprévisible c’est ce qu’elle préfère. Pas de problème : les “propres libres” seront bien rendues en temps et en heure.

Gouvernantes et femmes de chambre - Réalisation bouquets de fleurs

Les fleurs

Une rose dans les soliflores des salles de bain, des bouquets pour V.I.P.(very important person), dans le hall et les salons, attention, c’est sérieux. Dans l’office parfumé, elle disparaît au milieu des gerbes de roses, de glaïeuls, de tulipes, que sais-je encore. Elle se plaît à marier les couleurs et à créer les volumes. Parfois elle coupe quelques tiges dans le jardin. Mais si elle manque de temps, elle se fait livrer des bouquets tout faits.

 

L’équipe

Et qui se charge de l’état des lieux et de l’inspection des chambres du personnel ? Qui gère les clefs, les passe-partout ? Qui distribue le linge ? Qui recrute et forme ses collaborateurs ? Qui est d’une honnêteté scrupuleuse ? Qui est toujours de bonne humeur ? C’est la gouvernante, encore et toujours elle. Mais elle sait bien que sans son équipe elle n’est rien.
L’équipe, ce sont les “filles” qui la composent (entre 3 et 13 personnes selon la saison et la maison) même si quelques valets de chambre s’intègrent parfois très bien, car hélas, la parité homme femme ne se fait pas naturellement dans ce métier. Les hommes seraient pourtant, d’avis général les bienvenus. Alors avis aux amateurs !

L’image de la soubrette de comédie ne correspond pas vraiment à la majorité de nos dames souvent mariées, mères de famille et qui apportent avec elles le matin les soucis d’une vie bien remplie. Si quelques unes ont eu la chance de suivre le cours hôtelier féminin ou d’avoir eu un excellent professeur d’hébergement, les autres se sont formées sur le tas et ont acquis leur expérience auprès de collègues chevronnées ou de la gouvernante.
Le plus souvent deux par chambre, elles trouvent dans leur inséparable chariot les draps propres qu’elles déplieront de manière réfléchie selon certains repères afin de gagner du temps. Elles agiront de même pour la couette et faire ensuite le lit “à blanc”. Après le nettoyage proprement dit, ce sera le coup d’œil au bureau pour ajouter papier à lettres, enveloppes et dépliants. Puis elles tireront encore de leur chariot magique le linge de toilette propre et les divers produits d’accueil : savonnettes, shampooing, lait hydratant… qu’elles sauront joliment disposer, ayant toujours en tête le bien-être du client. Elles ont fini les premières ? Alors elles vont donner un coup de main à leurs collègues au deuxième.
On travaille ensemble et on cause. On se raconte et on s’amuse. Mais parfois on se chipote, il arrive même qu’on se brouille. Rien ne va plus. L’ambiance en prend un sacré coup et la fatigue se fait plus douloureusement sentir.

 

Femmes de chambre - Faire les couverturesLes couvertures

Élégamment vêtue d’une jupe noire chemisier blanc ou d’une petite robe noire, la préposée vient discrètement frapper à votre porte à partir de vingt heures pour “faire les couvertures”. Lorsque vous rentrez après dîner, c’est merveilleux : la couette a été pliée, les volets sont fermés et les rideaux tirés mais l’ambiance est intime grâce aux lampes de chevet allumées. Vous n’avez plus qu’à remplir votre fiche de commande de petit-déjeuner et à vous glisser sous les draps dans votre lit “ouvert” du bon côté !

 

 

Grandes Étapes Françaises – 5 châteaux-hôtels en France – www.grandesetapes.com/

Vous pourriez aimer également ....

X