Amboise fête Léonard de Vinci

par Sophie

Léonard de Vinci a laissé une forte empreinte dans la ville d’Amboise où il a passé les 3 dernières années de sa vie, de 1516 à 1519. Pour lui rendre hommage, de nombreux et originaux événements et animations seront organisés au Château Royal et au manoir du Clos Lucé. Sur ses traces, on revivra non seulement son œuvre tentaculaire, mais encore sa relation d’amitié avec le roi François Ier ainsi que l’intimité de sa vie quotidienne à Amboise.

Léonard tient son nom de la ville de Toscane, Vinci, près de Florence, où il naquit en 1452. Après son apprentissage dans l’atelier d’Andrea del Verrocchio dans l’art de la sculpture, de la peinture et de l’orfèvrerie, il obtient du travail auprès de puissants commanditaires : le duc Ludovic de Sforza, César Borgia, puis se met au service de Charles d’Amboise, gouverneur français de Milan.
En 1516, son protecteur Julien de Médicis étant décédé, il répond à l’invitation du jeune roi de France, François Ier, et le rejoint à Amboise. Les deux hommes avaient fait connaissance à l’occasion d’une entrevue entre François Ier et le pape Léon X, frère de Julien de Médicis.

Un voyage périlleux

A 64 ans, l’artiste est déjà considéré comme un vieillard à barbe blanche lorsqu’il entreprend la traversée des Alpes, périlleux et éreintant voyage à dos de mulet, accompagné de deux compagnons milanais : Francesco Melzi et Battista de Villanis. Une charrette suivait, avec ses coffres emplis de livres, de parchemins et de 3 toiles : “La Joconde”, “Saint-Jean-Baptiste”, et “La Vierge à l’Enfant Jésus avec Sainte Anne”. Les 3 chefs-d’oeuvre sont aujourd’hui exposés au musée du Louvre.

Léonard de Vinci et François Ier

Le roi, qui lui voue une admiration, pour ne pas dire fascination, doublée d’une réelle affection, lui accorde une pension de 1000 écus par an et l’installe confortablement au Manoir du Cloux, aujourd’hui le Clos Lucé. Il ne manque pas une occasion de rendre visite à l’homme génial, d’autant plus aisément qu’un souterrain relie le château royal au manoir.
Nommé “Premier peintre, architecte et ingénieur du roi”, Léonard de Vinci continue de créer : des décors somptueux aux effets spéciaux inédits donnant aux fêtes du roi un éclat incomparable, les plans d’ambitieux ouvrages fluviaux et même ceux d’un palais et d’une ville nouvelle à Romorantin (projet grandiose qui ne sera pas achevé).

Château du Clos Lucé – @Nadègevillain

La fin du grand homme

Très malade et se sentant affaibli, Léonard de Vinci lègue par testament la plupart de ses instruments et de ses œuvres à son disciple Francesco Melzi et d’autres biens à ses serviteurs, notamment à sa servante tourangelle Mathurine. Il recommande son âme à Dieu et fixe les dispositions de son enterrement. Quelques jours plus tard, le 2 mai 1519, il s’éteint dans son lit, au Clos Lucé.
Selon la légende, il serait mort dans les bras de François Ier très affligé. C’est d’ailleurs cette scène poignante qui est représentée par le peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres. Mais si elle n’est pas fidèle à la réalité : le roi séjournait au château de St Germain au moment du décès, elle traduit avec justesse les sentiments du roi envers celui qu’il surnommait affectueusement “le Padre”.

La sépulture

Chapelle Saint-Hubert Château d’Amboise © AB.FSL

Fidèle à ses dernières volontés, François Ier fait porter la dépouille de Léonard de Vinci au château Royal et son corps est enterré au sein de la collégiale Saint Florentin dans le faste et la solennité.

Mais hélas, au XIXème siècle le propriétaire du Château, le sénateur Roger Ducos, fait abattre des constructions jugées trop délabrées. C’est ainsi que la collégiale est abattue et la sépulture sembla perdue jusqu’à ce qu’un inspecteur des Beaux-Arts, Arsène Houssaye n’entreprenne des fouilles archéologiques et ne découvre un squelette et des fragments de tombe aux inscriptions pouvant légitimement faire penser qu’il s’agissait de celui de Léonard de Vinci. Les ossements furent inhumés en 1874 dans la chapelle Saint-Hubert.

Tombe Leonardo da Vinci ©Leonard de Serres

 

Pour célébrer le génie de Léonard de Vinci, la ville d’Amboise propose de mai à octobre une série d’animations exceptionnelles, tant au Clos Lucé qu’au Château Royal : animations ludiques et pédagogiques, concerts, bal Renaissance, ateliers de créations, banquet Renaissance, reconstitutions, spectacles, expositions et autres surprises…
Ce sera “génial”, dépêchez-vous de réserver !

Quelques dates clés  du programme

Château du Clos Lucé
13 au 23 avril – Animations ludiques et pédagogiques, concerts, ateliers de créations, banquets, reconstitutions…
7 juin au 2 septembre 2019 – Exposition « La Cène de Léonard de Vinci pour François Ier, un chef-d’œuvre en or et soie»
18, 19 et 20 juillet – Spectacle théatral et musical nocturne
27, 28 et 29 septembre – Festival européen de Musique Renaissance
Plus de détails sur le site du Château du Clos Lucé

> Château Royal
29 avril, 10 et 20 mai, 10 juin, 15 et 22 juillet et le 12 août  – Visite guidée “Léonard de Vinci à la cour de François Ier”
2 mai – Commémoration de la mort de Léonard de Vinci
22 juin – Grand banquet Renaissance concocté par Sieur Sausin, Maitre-queue historique
12 juillet – Concert avec l’Orchestre des Jeunes du Centre, dirigé par Simon Proust
24 juillet –Spectacle « Leonardo » par la compagnie La Sensible
25 juillet – Bal Renaissance dans la grande salle du logis royal
Découvrez le programme complet sur le site du Château d’Amboise

Pour mieux profiter de ce moment historique, vous pourrez séjourner au Choiseul, hôtel-Restaurant 4 étoiles à la cuisine réputée idéalement situé au pied des remparts du château Royal entre Loire et coteau.
Le Choiseul  – 36 quai Charles Quinot – 37400 Amboise

Vous pourriez aimer également ....

X